Shere Khan ou Rajah ?

tigre Kolinosté n°197

© Kolinosté

Tigre, numéro 2. Et numéro 197, accessoirement, par rang de naissance des Kolinosté. Je ne résiste pas au plaisir de frimer avec celui-là, car la fabrication de cet animal est vraiment longue et compliquée, avec tous les petits empiècements des yeux et des rayures. Dans la famille Kolinosté comme partout ailleurs, il n’est pas permis de préférer un rejeton à un autre ; donc, je n’ai pas le droit d’écrire que le tigre est plus cher à mon coeur que le castor ou le raton-laveur.

Mais bon… tout de même ! Même Disney a été obligé de reconnaître son erreur au sujet du tigre. Rappelez-vous : dans le Livre de la Jungle, le tigre, c’est le vilain, l’affreux Shere Khan qui veut faire de Mowgli son quatre-heures (alors que Baloo ferait un dîner nettement plus copieux, cette logique n’échappe pas aux enfants de six ans). Mangeur d’hommes, gros méchant rayé, blablabla. C’était en 1967. Vingt-cinq ans plus tard, dans Aladdin, le plus grand des félins revient, mais cette fois dans le rôle de Rajah, l’animal de compagnie de la princesse Yasmine. Doudou de trois mètres cinquante de long, gros gentil rayé, blablabla. Tellement domestiqué qu’il n’ose pas faire du vilain Jaffar son quatre-heures (le film se terminerait beaucoup plus tôt, et Aladdin chanterait moins).

Le tigre Kolinosté tient-il davantage de Shere Khan ou de Rajah ? A vous de voir. Moi, je repars à la recherche de trois lapins qui ont subitement disparu du coffre à doudous, je me demande bien où ils ont pu passer.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :