Fennec et panthère, doudous anti-frimas

© Kolinosté

© Kolinosté

L’hiver s’éternise. On se gèle le museau dès qu’on sort chercher les croissants. On rêve de vacances dans un pays chaud. Chez Kolinosté aussi ! Les deux derniers-nés de la famille sont donc des doudous 100% exotiques. Des migrants carnivores, sans papier (mais avec étiquette), qui viennent voler nos bons croissants tout chauds (ceux qu’on s’est donné la peine de rapporter de la boulangerie, vous suivez ?). A ma droite, la panthère noire, en provenance directe de la savane ; à ma gauche, le fennec, qui a quitté à regret son Sahara natal pour découvrir la tour Eiffel.

Dans la nature, le fennec mesure quelque chose comme 20 centimètres de long (tiens, pile-poil comme le modèle Kolinosté, si on ne compte pas les gigantesques oreilles : eh oui, c’est tout mini, un fennec) ; alors que la panthère, elle, mesure entre 1 m et 1,50 m de long, sans la queue s’il vous plaît. Comment donc se retrouvent-ils à faire exactement la même taille sur la photo, hein ? Et d’où vient qu’ils peuvent avoir l’air si complices (notez le petit bras-dessus, bras-dessous) alors qu’ils ne se sont jamais rencontrés auparavant, leurs habitats étant tout à fait distincts ? C’est là qu’on constate à quel point, chez Kolinosté, ils sont parfaitement ignorants en sciences naturelles.

Publicités

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :